L’ordinaire de la folie et ses differentes représentations en Afrique

Quel est le quotidien de la folie en Afrique? Quelles sont ses effets sur les differentes sociétés africaines? Quelles sont les mesures publiques mises en place? Et sourtout, sont-elles en totale adéquation avec les besoins sanitaires du continent?

L’Ordinaire de la folie, le dernier dossier de la revue Politique Africaine, tente de répondre à toutes ces interrogations à travers une investigation sur les differentes représentations des désordes mentaux sur le continent africain et leur évolution depuis les temps coloniaux jusqu’à l’époque contemporaine.

En moyenne, moins de 1% des budgets de santé des pays africains sont dévouer à la lutte contre les maladies mentales et, selon l’OMS, moins de 20% de la population africaine a accès à des soins de santé mentale ou spychiatrique.

Le dossier décrit le quotidien ordinaire d’une personne atteinte de troubles psychiques dans un monde où  la folie est encore très souvent considéré comme une influence démoniaque. De plus, la recherche aborde la marginalisation des malades mentaux, le manque de structures de soin psychologique et la tendance à recourir aux guérisseurs traditionnels.

Le dossier est disponible ici

 

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *